La marquéterie … c’est quoi ça ?

La marquéterie est un ensemble de pièces de bois découpées, d’essences et de tons différents, assemblées pour former un décor, suivant un dessin. C’est, en quelques sortes, une mosaïque de bois.

Le placage

le bois de placage est obtenu suivant différents procédés

Le bois de placage est soit tranché, soit scié.
Le bois scié est d’une épaisseur de 1.2 mm minimum. Il a l’avantage de ne pas nécessiter de trempage au préalable.
Le bois tranché est quand à lui réalisé via une trancheuse ou une dérouleuse. Le procédé est le même, un couteau tranche le bois en fine épaisseur (0.6 mm minimum). La différence est la présentation du bois dans la machine : la trancheuse coupe à plat, la dérouleuse fait tourner un morceau de bois le long du couteau.

Il existe toute sorte d’essences de bois. Locales ou exotiques. Beaucoup de couleurs sont disponibles grâce à la nature mais il est aussi possible de teinter le bois afin d’obtenir une couleur précise, mais non naturelle. Je vous présenterai certains bois dans un autre post, prochainement …

Les différentes techniques de marquéterie

La marquéterie a évoluée avec le temps …

Les techniques de marqueterie sont différentes selon les époques.

  • L’incrustation (ou intarse) : première marquéterie de l’Histoire, il s’agit de creuser le bois pour y placer des morceaux d’une autre matière (nacre, os ou ivoire) ou une autre essence. Elle existe depuis l’Antiquité Egyptienne. On en retrouve jusqu’à l’Empire Romain.
  • à la Renaissance, les italiens commencent à trancher du bois à l’aide de Bocfil (petite scie). La marquéterie devient ce qui ressemble actuellement à de la mosaïque de bois. Les techniques suivantes diffèrent principalement par leur façon de couper les pièces de placages.
  • La marquéterie Boulle : André Charles Boulle (ébéniste du roi sous Louis XIV) met au point une technique de découpe : il empile les placages utilisés pour le motif voulu, les lie entre eux et les coupe tous ensemble. Il gagne du temps et de la précision : toute les pièces étant exactement identiques. Il peut aussi ainsi sortir plusieurs modèles en couleurs inversés de chaque décor. C’est la technique Boulle, encore utilisée aujourd’hui.
  • c’est au XVIIIème siècle que les plus belles pièces sont crées. Puis la marquéterie disparait pour revenir sous le règne de Napoléon III.
  • En opposition à la marquéterie Boulle, il est possible d’effectuer les découpes élément par élément.
  • Courant XIXème, Georges Vriz invente la marquéterie par perces. Plusieurs épaisseurs de placage différents sont superposés et collés, le marqueteur retire ensuite les épaisseurs non voulues pour atteindre la couleur souhaitée, sur chaque zone, par transparence, en ponçant.

Le Process et les outils

Pour la découpe de placage …

  • La scie à placage : elle tient dans une main, a des dents dans les 2 sens : chaque moitié vers le milieu. On peut ainsi se servir des unes ou des autres suivant le sens de coupe. On ne peut faire que des lignes droites avec cette scie.
  • la scie à chantourner : au départ à pédale, maintenant elle existe en électrique, vertical ou horizontal, une très petite lame fait des va et viens rapide. la découpe se fait en suivant une ligne du dessin.
  • la découpeuse laser : le travail du dessin se fait sur papier puis sur ordinateur (ou directement sur ordinateur) pour avoir un fichier. Celui ci est envoyé à une machine qui découpe le bois très précisément à l’aide d’un tube laser CO2.

Pour nuancer les couleurs …

Il est possible de passer les morceaux de placage dans du sable très fins et très chaud, pour les brunir. Ainsi, on peut donner de la profondeur à la marquéterie. La partie voulue est placé dans le sable chaud, plus ou moins longtemps suivant l’effet souhaité, puis placé dans la marquéterie.

Pour assembler les pièces de placage …

Tout les morceaux de placage ainsi coupé sont rassemblés, comme un puzzle. Chaque morceau est lié à l’autre à l’aide de papier gommé. On obtient ainsi, à la fin de l’assemblage, la marquéterie avant collage.

Pour coller l’ensemble du décor …

Une presse à plaquer est utilisé pour plaquer l’assemblage de placage sur la planche qui le reçoit. Ainsi, le placage est uniformément plaqué le temps que la colle prenne. Cette étape est très importante, un placage mal collé ressortira et les étapes suivantes poseront soucis.Différentes presse à plaquer existe, le but est de presser de manière homogène et longtemps. Il en existe des manuels et des hydrolique, la plupart de ces dernières chauffent aussi légèrement, afin de bien activer la colle.

Pour les finitions …

Il faut d’abord nettoyer la surface, retiré toute forme de colle et de papier gommé. Pour cela, le placage est humidifié afin que la colle se dissolve.Une fois le placage sec (au moins 1 journée après le retrait de la colle), il faut racler. A l’aide d’un racloir, on récupère les différences de hauteurs qui peuvent exister entre les placages.Vient ensuite la phase de ponçage et vernissage, semblable à la finition de tout meuble en bois massif.

Les autres marquéteries

De la même manière mais certainement avec des procédés légèrement différents, il existe d’autre type de marquéterie avec des matériaux différents :

Marbre

Paille

Cuir

Voici pour la présentation de la marquéterie. J’ai essayé de le faire de la façon la plus simple possible, si vous avez des questions, n’hésitez pas !


Angéline, depuis l’Atelier Mahu

Une petite dernière …

Vous aviez déjà aperçu les photos du plateau, mais la voici terminée et livrée !La cliente est ravie, donc moi aussi !

Cette table basse a été faite sur commande. Le plus long a été de trouver un thème ! La cliente ne savait pas trop ce qu’elle voulait (si ! elle savait qu’elle voulait une table rien qu’à elle en marquéterie !). Après plusieurs discussion, j’ai fini par lui proposer un petit questionnaire, afin déjà de voir quel style elle aimait. De plus, grâce à ce questionnaire, elle a pu se rendre compte de ce que j’étais en capacité de lui proposer. Cette étape a beaucoup fait avancé les choses, car la dernière question était : y ‘a t’il un animal, un pays, une activité, … quelque chose qui te tienne particulièrement à coeur !?
 » …. une colombe ! « Le thème était trouvé ! Il restait plus qu’à dessiner. Après quelques échanges, le choix a été rapide et sûr, la fabrication a donc pu commencer.

La table mesure 60cm sur 90cm, et fait 40cm de haut. Elle présente une étagère intermédiaire de rangement. Le placage de fond est du chêne à noeuds, et du palissandre pour les dessins.

Donc si vous voulez un intérieur rien qu’à vous, qui vous ressemble, n’hésitez pas !
à très bientôt
Angéline

Atelier Mahu

Un nouveau site !

Et oui, un nouveau site, tout beau tout neuf ! Changement de méthode, pour pouvoir mieux gérer l’ensemble ! Vous aurez droit à un site tout beau tout neuf !

Il y a encore des choses à terminer, à installer, à modifier, à ajuster ! Mais le principal est là !

Vous y trouverez tout, et même plus :

  • un blog pour suivre les créations, les essais, les nouveaux produits, les collaborations, …
  • une boutique pour pouvoir profiter de tout les produits présentés
  • une page sur laquelle je me présente, afin que vous connaissiez un peu plus l’artisan qui crée
  • une solution pour me contacter directement par mail, ou pour venir à l’atelier directement, pour discuter, commander, rencontrer et papoter
  • une page créations, qui reprend les photos des réseaux sociaux, afin d’avoir un visuel global sur toute les créations, et les étapes de créations

à très vite !